COVID-19 n’est pas plus grave pour les personnes atteintes de lupus, de PR

0
21

Par Robert Preidt

Journaliste HealthDay

VENDREDI 4 septembre 2020 (HealthDay News) – Les personnes atteintes de lupus ne présentent pas un risque accru d’hospitalisation pour COVID-19 en raison des médicaments stéroïdiens qu’elles prennent pour réduire l’activité du système immunitaire, selon une nouvelle étude.

Et une étude connexe a révélé que les personnes atteintes de formes inflammatoires d’arthrite – telles que la polyarthrite rhumatoïde – ne sont pas plus susceptibles d’être hospitalisées avec le COVID-19 que les personnes sans arthrite.

Les deux études ont été menées par des chercheurs de la NYU Grossman School of Medicine, à New York.

Les résultats « devraient rassurer la plupart des patients, en particulier ceux qui suivent un traitement immunosuppresseur, qu’ils ne courent pas plus de risque d’avoir à être hospitalisés à cause du COVID-19 que les autres patients atteints de lupus ou d’arthrite », Dre Ruth Fernandez-Ruiz, co-auteur des études, a déclaré dans un communiqué de presse NYU Langone.

«Les personnes atteintes de lupus ou d’arthrite inflammatoire ont les mêmes facteurs de risque de tomber gravement malades à cause du COVID-19 que les personnes sans ces troubles», a déclaré Fernandez-Ruiz, stagiaire postdoctoral en rhumatologie.

Le lupus et des affections comme la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique et la spondylarthrite sont des maladies auto-immunes dans lesquelles le système immunitaire attaque par erreur les propres tissus d’une personne. Cela provoque une inflammation des articulations, de la peau, des reins et d’autres parties du corps.

Les chercheurs ont découvert que les patients lupiques prenant des médicaments immunosuppresseurs – tels que le mycophénolate mofétil (CellCept) et l’azathioprine (Imuran) – n’avaient pas plus de risque d’hospitalisation (15 sur 24) que les patients lupiques n’utilisant pas les médicaments (neuf sur 17). ).

De plus, le taux d’hospitalisation au COVID-19 des personnes atteintes d’arthrite inflammatoire (26%) était similaire à celui de l’ensemble des résidents de New York (25%).

Une autre découverte était que les patients prenant des médicaments biologiques pour l’arthrite, tels que l’adalimumab (Humira) et l’étanercept (Enbrel), ou l’antiviral hydroxychloroquine, n’avaient pas de risque d’hospitalisation au COVID-19 plus ou moins élevé que ceux qui ne prenaient pas ces médicaments.

Mais les patients qui prenaient des stéroïdes appelés glucocorticoïdes, même à des doses légères, avaient un risque 10 fois plus élevé d’hospitalisation au COVID-19 que ceux qui ne prenaient pas de stéroïdes. Bien que la conclusion soit statistiquement significative, la petite taille de l’étude peut surestimer le risque réel, ont noté les chercheurs.

Les études ont été récemment publiées en ligne dans la revue Arthrite et rhumatologie.

Nouvelles WebMD de HealthDay

Sources

SOURCE: NYU Langone, communiqué de presse, 25 août 2020



Copyright © 2013-2020 HealthDay. Tous les droits sont réservés.


COVID-19 n’est pas plus grave pour les personnes atteintes de lupus, de PR
4.9 (98%) 32 votes